Châtillon-en-Diois

Historique : Site favorable à une installation, le village semble s’établir  à l’arrivée des Romains dans cette région peuplées de Celtes: les Voconces.

Au moyen-âge le village se construit autour du château qui sera détruit en 1573-79 pendant les guerres de religion. Bourg actif, lieu de marché et de passage vers le Trièves, Châtillon-en-Diois se développe petit à petit, avec l’ouverture de la route qui en 1856 évite le vieux village. A l’agriculture (chanvre, vigne, noyers, élevage ovin) tente de se greffer une activité plus industrielle. L’ouverture de la mine Pb-Zn du Piemard conduit à la construction d’une voie ferrée reliant Châtillon à Pont de Quart et abandonnée en 1930.

Aujourd’hui le village, au pied du Vercors, vit de la vigne, des vergers, des plantes aromatiques, de ses commerces et services et de sa situation si accueillante pour le tourisme.

Village médiéval au pied du Vercors (parc naturel régional)



 

Un terroir : Le vignoble AOC, le plus haut de France monte à l’assaut de la montagne de Glandasse. Des cabanons viticoles aujourd’hui préservés trônent au milieu des vignes.

Plantes aromatiques, noyers, pommiers complètent un paysage ensoleillé et abrité des vents.

©ja.malod

©ja.malod

©ja.malod

A lire:

“Petite histoire de Châtillon en Diois” de Michel Truc.

Ed. à Die - Office de Tourisme de Châtillon -en-Diois


et “Les âmes fortes” de Jean Giono (pour une vision romanesque de Châtillon).

©ja.malod